Un secteur attractif pour les jeunes

Posté dans Ordinateurs

Informatique, multimédia, SSII : environ 25 000 postes à pourvoir en 2013

Le secteur du numérique devrait proposer entre 20 mille et 25 000 places en 2013. Les jeunes ayant un Bac +5 seront les objectifs primordiaux des chasseurs de têtes. Bien que le secteur devrait placarder une augmentation proche de zéro cette année ; pour autant, le secteur garde sa dynamique.

Le Cloud, les réseaux sociaux, Internet et le mobile à La Réunion par exemple, l’actualisation et la standardisation de l’infrastructure IT sont des piliers de croissance et proposent au secteur une disposition de résistance face à la crise.

Le secteur est attrayant, les modalités d’insertion propices aux jeunes diplômés qui demeurent des profils courus. Au printemps 2012, 86 % des diplômés en Informatique, Télécommunications, et Multimédia comme avaient des postes moins d’un an après l’obtention de leur diplôme.

Et les entreprises essayent plus que jamais de captiver la gent féminine dans leurs métiers en invitant des lycéennes dans leurs locaux. Pour autant, les ingénieur(e)s sont abonnés absent(e)s. Selon Guy Mamou-Mani, président du Syntec Numérique, il n’y a pas assez d’ingénieurs en France et pourtant de nombreuses capacités sont spécialement recherchées. Les entreprises poursuivent des profils JAVA, J2EE, dans la mobilité dans le cadre d’envois de sms par le service www.envoidesmsenmasse.com par exemple, l’embarqué, l’internet des objets.

Les profils recherchés en 2013

Les développeurs mobiles (IOS et Androïd), les développeurs Web (en langages Front End JavaScript…) et les profils expérimentés en virtualisation et Cloud Computing seront toujours très demandés. Mais pas seulement, en effet bien de sociétés recrutent des ingénieurs pour ses projets de R&D telle l’édition de logicielle dite de GMAO par exemple, et de ses clients.

Ils recherchent des développeurs (C++, C#, Qt, Java/JEE, Spring, Grails, OSGi, Web 2.0 et Objective-C), des ingénieurs validation, des administrateurs système et réseau. Par ailleurs, des sociétés spécialisées en conception de systèmes électroniques recrutent également des développeurs en logiciel embarqué et en logiciel temps réel, ainsi que des chefs de projets.

De plus les ESN recherchent des ingénieurs d’études et développement, des consultants, des ingénieurs systèmes dans les domaines des nouvelles technologies, des ERP, du business intelligence notamment. Et du côté des jeux vidéo, on recherche régulièrement des game designers, des level designers pour le compte des plus gros studios de post production, des leads designers et plus récemment des game economy designers, nouveau métier né de l’apparition du business modèle Free-to-play.

Ce dernier est chargé d’optimiser les jeux en termes de vente, de design et de customisation du jeu pour les différents profils de joueurs.

Les Bac +5 à l’honneur

Si les entreprises informatiques recrutent essentiellement des Bac +4/5 diplômés d’écoles d’ingénieurs ou d’universités, les Bac +2/3 ne sont pas, pour autant, mis sur le banc de touche.

Ils seront pressentis sur des postes en support technique aux utilisateurs comme le dépannage informatique à saint genis pouilly ou encore la réparation d’un iphone 4 sur toulouse (cliquer ici pour visiter le site) par exemple, mais aussi technicien ou administrateur système et réseau.

Accenture embauche, par exemple, des profils Bac +2/3 type BTS ou DUT en informatique. La société de services informatique d’infrastructure et d’ abonnement de telephone à la reunion a embauché plus de 20 techniciens service desk depuis mars 2013.